Recouvrement des créances alimentaires en cas de décès

Ecrit par Lexalert
Photo: Reima Karvonen  

1er OCTOBRE 2019. - Arrêté royal portant exécution de l'article 13 de la loi du 21 février 2003 créant un service des créances alimentaires au sein du SPF Finances en ce qui concerne la formation des registres de perception et recouvrement



PHILIPPE, Roi des Belges,
A tous, présents et à venir, Salut.
Vu la Constitution, l'article 108 ;
Vu la loi du 21 février 2003 créant un service des créances alimentaires au sein du SPF Finances, l'article 13, § 1er, remplacé par la loi du 11 février 2019 ;
Vu l'avis n° 152/2019 de l'Autorité de protection des données, donné le 4 septembre 2019 ;
Vu l'avis n° 66.440/1/V du Conseil d'Etat, donné le 1er août 2019, en application de l'article 84, § 1er, alinéa 1er, 2°, des lois sur le Conseil d'Etat, coordonnées le 12 janvier 1973 ;

Follow the on demand seminar Les pensions complémentaires pour employés en 2019: êtes-vous prêts ? with Simon PÂQUES

Vu l’automatisation du titre exécutoire en matière des créances alimentaires à partir du 1er décembre 2019 il y a lieu de permettre, au décès du contribuable, l’inscription des montants dus au registre de perception et recouvrement au nom du défunt. Ceci précédée de la mention « Succession ». Lorsque l’administration a connaissance du décès d’un redevable, la sécurité juridique au du mécanisme qui consiste à reprendre les montants dus à un registre de perception et recouvrement au nom du de cujus n’est pas garantie. À cause de cela le recouvrement qui serait opéré à charge des ayants droits sur la base de ce registre pourrait être remis en cause.

►Voir: ​Administrateur biens/personne d'une personnne protégée - Modèles de rapport

Considérant qu'il s'agit uniquement d'un arrêté d'exécution d'une législation existante et que cet arrêté n'a aucun impact budgétaire, ni l'avis de l'Inspecteur des Finances, ni l'accord de la Ministre du Budget ne doivent être demandés ;
Sur la proposition du Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances,
Nous avons arrêté et arrêtons :
Article 1er. Les montants dus, ainsi que ceux qui viendraient à échoir périodiquement, sont repris au registre de perception et recouvrement visé à l'article 13 de la loi du 21 février 2003 créant un service des créances alimentaires au sein du SPF Finances au nom du débiteur d'aliments concerné.
Lorsque le débiteur d'aliments est décédé, ces montants sont repris au registre de perception et recouvrement au nom de celui-ci, précédé du mot "Succession".
Art. 2. Le présent arrêté entre en vigueur le 1er décembre 2019.
Art. 3. Le ministre qui a les Finances dans ses attributions est chargé de l'exécution du présent arrêté.
Donné à Bruxelles, le 1er octobre 2019.
PHILIPPE
Par le Roi :
Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances,
A. DE CROO